AnalyseInsee Bilandeomg0919 Page 1

L’Insee publie un nouveau numéro de sa collection Insee Analyses consacré à la démographie de la population normande.

Ainsi, « Selon les estimations annuelles de population de l’Insee, la Normandie compte 3 319 000 habitants au 1er janvier 2019 et se situe ainsi au 10e rang des régions françaises. En croissance continue depuis l’après-guerre, la population normande régresse depuis 2015 et perd 7 500 habitants en 2018. Les habitants quittent plus souvent la région qu’ils ne s’y installent et le solde naturel apparaît pour la première fois déficitaire, du fait de la diminution continue des naissances et de la hausse progressive des décès. En 2018, la baisse marquée des naissances dans la région résulte exclusivement du recul du nombre de femmes en âge de procréer, la fécondité restant stable. La hausse des décès est principalement due au vieillissement de la population. En 2019, 21,6 % des Normands sont ainsi âgés de 65 ans ou plus. »

 

Réalisation

Insee Normandie

Date de publication

Septembre 2019

 

Pour accéder à la Publication Insee Analyses

 

 

 

 

InseeAnalyse conditionemploi 0719 Page 1

L’Insee publie un nouveau numéro de sa collection Insee Analyses consacré aux conditions d’emploi dans les complexes portuaires de la région.

Ainsi, « Au 31 décembre 2015, 48 000 salariés travaillent dans les complexes industrialo-portuaires de Rouen et du Havre, ce qui traduit une baisse des effectifs de 4 % par rapport à 2011. Parmi eux, on constate une sous-représentation des salariés de moins de 30 ans, en particulier dans les clusters industriels, et de ceux de plus de 50 ans, en particulier dans les clusters maritimes et portuaires. Quatre emplois sur cinq sont occupés par des hommes et près d’un sur deux correspond à un emploi d’ouvrier, très majoritairement qualifié. Les salariés des complexes sont également plus souvent en emploi stable et moins souvent en temps partiel que l’ensemble des salariés de la région. Enfin, leur salaire horaire est plus élevé, quelle que soit la catégorie socio-professionnelle, et a davantage progressé depuis 2011 qu’au niveau régional. »

 

Réalisation

Insee Normandie

Date de publication

Juillet 2019

 

Pour accéder à la Publication Insee Analyses

 

 

 

 

Diag Metro Rouen Insee AnalyseInseeAnalyse HabitantMetropoleRouenVitQuartierPrioritaire

L’Insee publie un nouveau numéro de sa collection Insee Analyses et de sa collection Insee Dossier consacré aux quartiers prioritaires de la Métropole Rouen Normandie.

Ainsi, selon l’Insee, « Un habitant de la Métropole Rouen Normandie sur dix, soit 47 800 personnes, vit dans l’un des 16 quartiers prioritaires de la politique de la ville. Certaines caractéristiques structurelles distinguent l’ensemble de ces quartiers du reste de la population : un taux de pauvreté plus élevé, mais également une plus forte part de jeunes, de familles monoparentales, de familles nombreuses, de personnes sans diplôme, un taux de scolarisation des jeunes systématiquement plus faible et une plus grande précarité vis-à-vis de l’emploi. Cependant, ces quartiers recouvrent aussi des situations hétérogènes. La pauvreté est ainsi particulièrement marquée à Château Blanc et dans les Hauts de Rouen, alors que d’autres quartiers, comme Plateau et Centre-ville (Elbeuf), sont relativement moins défavorisés en termes de revenus. »

 

Réalisation

INSEE

Date de publication

Juin 2019

 

Pour accéder à la Publication Insee Analyses

Pour accéder à la Publication Insee Dossier

 

 

 

 

InseeConjonctureNormandie BilanEco

L’Insee publie un nouveau numéro de sa collection Insee Conjoncture consacré au bilan économique de la Normandie

Ainsi, selon l’Insee :

La Normandie poursuit sa reprise sur une pente douce

Dans un contexte de ralentissement de la croissance française, l’économie normande s’est bien comportée en 2018. Quel que soit le secteur d’activité (industrie, services ou BTP), le chiffre d’affaires des entreprises progresse, à un rythme toutefois modéré par rapport à 2017. Le commerce extérieur constitue pourtant un point noir. La remontée du prix du pétrole est en grande partie responsable de la détérioration du déficit commercial normand, qui dépasse 9 milliards en 2018.

En lien avec la croissance modérée de l’économie, l’emploi normand progresse. En 2018, notre région gagne près de 3 000 emplois (+ 0,3 % par rapport à 2017) ; cette hausse reste toutefois deux fois moins vive que celle observée en France (+ 0,6 %). Les effectifs de la quasi-totalité des grands secteurs d’activité augmentent, c’est le cas de l’agriculture (+ 1,2 %), l’industrie (+ 0,4 %), la construction (+ 0,7 %) et le tertiaire marchand (+ 0,6 %). Seule la dynamique du tertiaire non marchand reste négative avec une baisse significative de 1,6 %. Les tendances normandes sont les mêmes qu’au niveau national, avec une pente généralement moins favorable. À cet égard, l’industrie fait figure d’exception, l’augmentation normande s’avérant légèrement supérieure à celle de la France. En nombre, c’est le tertiaire marchand qui apporte la plus forte contribution à la hausse des effectifs normands avec un solde positif de 3 200 salariés.

À la fin de l’année 2018, le taux de chômage s’établit en Normandie à 8,7 %. Concomitamment à la hausse de l’emploi, la baisse du chômage s’est donc poursuivie en 2018 (- 0,2 %), à un rythme cependant beaucoup moins soutenu qu’en 2017 (- 1,1 %). Le taux de chômage régional atteint là son niveau le plus bas depuis une dizaine d’années. L’amélioration du marché du travail profite en premier lieu aux jeunes de moins de 25 ans et aux hommes. Au contraire, les femmes ne profitent que peu de cette embellie et les demandeurs d’emploi de plus de 50 ans sont en légère augmentation. De même, la part des personnes inscrites à Pôle emploi depuis plus d’un an ne cesse de croître, cette situation concernant aujourd’hui presque un chômeur sur deux.

Comme le marché du travail, la démographie d’entreprise montre une dynamique positive, le chiffre de plus de 22 000 entreprises créées en 2018 constituant même un record en Normandie. Mais, cette hausse spectaculaire est exclusivement portée par les entreprises individuelles et les micro-entreprises.

 

Réalisation

INSEE

Date de publication

Juin 2019

 

Pour accéder à la publication

 

 

 

 

Habitat inclusif VF p1L’ARS et la DRDJSCS de Normandie ont sollicité l’ORS-CREAI Normandie pour mener une étude sur les besoins des personnes les plus fragiles (vulnérables et/ou en situation de handicap) et contribuer à l’émergence de références communes au niveau régional en matière d’habitat inclusif.

Cette étude s’inscrit dans un contexte en lien avec le plan de relance 2017-2021 des pensions de famille et des résidences d’accueil, de démarche nationale en faveur de l’habitat inclusif pour les personnes en situation de handicap et le projet régional de santé 2018-2023 de Normandie. L’objet de l’étude est de construire une vision globale des besoins en identifiant le nombre de personnes susceptibles de vivre en résidence accueil, maison relais et en habitat inclusif, de recenser les besoins en accompagnement sociaux et médico-sociaux contribuant au maintien dans le logement ordinaire, les freins et leviers en matière de développement de l’habitat inclusif.

 

Réalisation

ORS-CREAI Normandie

Date de publication

Mars 2019

 

Pour accéder à la publication